E quoi faut-il tenir compte lorsque l’on acquiert un chat?


Adopter un chat dans un refuge

Si vous optez pour cette solution, vous offrez pour ainsi dire une nouvelle vie à un chat. Les chats qui ont perdu leurs maîtres après un décès ou un divorce sont le plus souvent bien éduqués et faciles à gérer. Parfois, vous tomberez même sur des chats de race. Mais sachez que tous les chats ont une histoire. Au début, votre patience risque donc d’être mise à rude épreuve. Lorsque vous faites l’acquisition d’un chat provenant d’un refuge, faites-vous bien conseiller par le personnel. 

Adopter un chat chez un éleveur

L’avantage d’un chat de race, c’est que l’on sait plus ou moins à quoi il va ressembler. L’inconvénient, c’est qu’il est souvent de santé fragile et prédisposé à certaines maladies génétiques. C’est pourquoi nous vous déconseillons – et cela vaut également pour le bien du chat lui-même – les chats issus de l’élevage extrême, avec un museau très plat, sans poils ou avec un pelage très spécifique. 

En présence d’offres alléchantes sur Internet, la prudence est de mise. Si vous optez pour un chat de race, n’hésitez pas à rendre visite à l’éleveur, voire à examiner les animaux qu’il élève. Les chats de race doivent être remis accompagnés d’un contrat de vente, d’un passeport pour animal de compagnie et d’un pedigree, et doivent avoir été vaccinés et déparasités. N’achetez pas non plus un chat de race sans documents.

Adopter un chat à l’étranger

Dans ce cas, appliquez les mêmes précautions que pour un chat de refuge. Souvent, vous offrez au chat une nouvelle vie. Mais cette entreprise peut s’avérer difficile, car vous ne connaissez pas son passé. De plus, certains chats ont du mal à s’adapter à leurs nouvelles conditions de vie. Si toutefois vous rapportez un chat de l’étranger, veuillez tenir compte de certains points: pour entrer en Suisse, il devra être vacciné contre la rage. Si l’animal provient d’une zone à risque de rage, vous devez en plus faire pratiquer une analyse sanguine auprès d’un laboratoire agréé par l’UE, afin de certifier sa vaccination antirabique. En outre, les animaux de compagnie provenant des États de l’UE doivent porter une puce électronique et être accompagnés de leur passeport européen pour animal de compagnie.

Bon à savoir

Les yeux des chats

Les yeux des chats s’adaptent à l’obscurité. Comme chez les êtres humains, leurs pupilles se dilatent dans l’obscurité d’une part,laissant ainsi entrer davantage de lumière, et, d’autre part, le tapetum lucidum (soit le tapis luisant) situé derrière la rétine réfléchit puis renvoie la lumière incidente. Ainsi, la quantité de lumière augmente, permettant aux chats de trouver facilement leur cheminla nuit également.
Selon la courbure de leur iris, les chats peuvent voir avec netteté soit les objets éloignés, soit ceux situés à proximité. Pour les animaux actifs la nuit, il n’est pas important de distinguer les couleurs. L’univers des chats se compose de couleurs pasteldans les tons bleus et verts. Par contre, ils ne voient pas le rouge.

Les oreilles des chats

Les chats perçoivent les bruits deux fois mieux que les êtres humains. Leur gamme de fréquences oscille entre 45 et 60'000 Hertz (Hz), alors que celle des hommes varie entre 20 et 18'000 Hz, celle des adolescents débutant entre 16 et 20’000 Hz. Par ailleurs, les chats peuvent bouger leurs oreilles vers la gauche ou vers la droite et ce, indépendamment l’une de l’autre. Cette faculté les aide à localiser acoustiquement leur proie avec précision et de l’attraper, même la nuit, en un seul saut. A l’instar des humains, l’audition des chats diminue en général avec l’âge.

Les moustaches des chats

Les moustaches ou les poils du tact (également appelés vibrisses) leur sont indispensables pour s’orienter la nuit et pour chasser. Ils sont plus épais et plus longs que les autres poils et sont comme eux dépourvus de cellules nerveuses. Toutefois, ils sont implantés dans un follicule pileux de manière à ce que les chats puissent percevoir tous les tourbillons d’air, même les plus faibles. Les chats possèdent également des vibrisses sur le menton, au-dessus des yeux, autour et dans les oreilles, aux articulations et 24 autour du nez. Ces dernières sont disposées en quatre rangées, sachant que les deux rangées supérieures peuvent même bouger indépendamment l’une de l’autre. Ces vibrisses permettent en outre aux chats de savoir immédiatement si leur proie est bien prisonnière dans leur gueule sans avoir à la lâcher.

La queue des chats

Sa queue permet au chat de se tenir en équilibre. Il en a besoin lorsqu’il saute ou tombe, afin de se maintenir en équilibre et de tourner son corps autour de son propre axe. Ainsi, il atterrit pratiquement toujours sur ses pattes, mais uniquement à partir d’une hauteur d’au moins deux mètres. Les chats utilisent également leur queue pour communiquer. Bien relevée, elle est un signe de bonne humeur et de confiance. En revanche, la prudence est de mise lorsqu’elle devient touffue et agitée. En effet, cela signifie que le chat est prêt à se battre.

Les griffes des chats

Les chats possèdent quatre griffes sur les pattes arrière et cinq sur les pattes avant, bien que l’un des orteils ne touche pas le sol et ne soit utilisé que pour grimper. Les griffes des pattes antérieures peuvent s’allonger ou se rétracter. Pour qu’elles restent acérées, les chats les aiguisent régulièrement. Enfin, en vue également de préserver le mobilier, il vaut doublement la peine d’acquérir un arbre à chats, où ces derniers pourront faire leurs griffes comme bon leur semble.